Steve Jobs et la société Apple

L'histoire de la firme à la pomme est elle-même surprenante.

Créée dans un garage en 1976 par deux hobbyists, au bord de la faillite en 1997, elle rappelle son fondateur qu'elle avait mis à la porte douze ans plus tôt. Microsoft doit lui acheter des actions pour redonner confiance. Mais par la suite elle enchaîne les succès avec l'iPod, l'iPhone puis l'iPad et devient une des entreprises informatiques les plus prospères au Monde. Cela est bien connu. Il y a d'autres faits sur la firme qui ne le sont pas autant.

Apple Chine
  1. Dans une interview donné pour Bloomberg en 2014, Steve Wozniak, cofondateur d'Apple avec Steve Job, a déclaré que l'entreprise fondée dans un garage était un mythe.
    Le garage était un peu un mythe. Nous n'y avons rien conçu, pas de planche de prototypage, aucune planification de produit. Nous n'y avons rien fabriqué. Le garage n'avait aucune utilité sauf que c'était un endroit ou on se sentait chez soi. Nous n'avions pas d'argent. Vous devez travailler hors de chez vous quand vous n'avez pas d'argent.
    Cependant il précise aussi qu'ils ont effectué des tests dans le garage.
  2. Bien qu'Apple soit louée et appréciée par ses innovations, c'est en fait une entreprise qui inventait peu sous Steve Jobs. Une des entreprises technologiques qui avait le plus faible budget de recherche et développment: 2% contre 14 % pour Microsoft et autant pour Google!
    En 2012 le budget R&D a été augmenté de 50%. Ce qui fait 3%!
  3. Apple ne propose que quatre produits matériels: iPhone, iPad, Mac, iPod. Cela faisait partie du secret de Jobs.
  4. Mais elle a aussi des services comme iTunes qui permet d'accèder à des contenus musicaux. En 2008, Steve Jobs demande aux producteurs musicaux, dont Warner, EMI de le débarrasser des concurrents comme SeekPod, qui disposait d'un excellent moteur de recherche avec un algorithme pour trouver les morceaux qui peuvent plaire aux utilisateurs. SeekPod avait 250 millions de recherches par mois. Selon le CEO de Warner lui-même, la start up a été placée sur une liste d'entreprises à abattre et bientôt, les coûts de procédures judiciaires (même sans réel fondement) sont devenus si élevés que SeekPod à dû fermer.
    (Ref: How Apple Influenced The Labels To Shut Down My Music Streaming Startup - Kasian Franks).
  5. Les ordinateurs de bureau ne représentent plus que 13 % des revenus d'Apple. C'était 100% avant 2008.
    En janvier 2014, les revenus d'Apple proviennent des produits suivants: iPhone (55%), iPad (18%), ordinateurs de bureau et portables (13%), iTunes et logiciels (9%), autres (5%).
    Sources de revenus d'Apple en 2014

    Sources de revenus d'Apple en 2014

  6. Les parts de marché d'Android sont en 2012 quatre fois celles d'iOS dans le secteur des smartphones. iOS était majoritaire l'année précédente.
  7. Apple comme d'autres compagnies du Web, ne paie que 1.9% d'impôts hors USA. Son siège européen est basé en Irlande ou les entreprises ne paient que 12.5% d'impôts mais elle s'arrange pour faire passer ses opérations dans des paradis fiscaux. Cela pour 2012, en 2011, c'était 2.5%. Elle utilise la technique dite du "Double irlandais avec sandwich néerlandais" qui fait transiter les revenus par les bermudes. Elle évite ainsi de payer 20 milliards d'impôts par an aux USA.
  8. Bien qu'en 2013 elle ait 145 milliards en banque, Apple a décidé de faire un emprunt pour verser des dividendes aux actionnaires: pour utiliser l'argent qu'elle a en banque elle aurait dû le rapatrier aux USA et payer des impôts dessus!
  9. Apple a créé une tablette tactile avant l'iPhone, mais n'a pas cru à son potentiel commercial. Les premiers modèles d'iPhone étaient classiques lorsqu'Apple a eu l'idée de lui appliquer les principes de la tablette. Le succès de l'iPhone l'a encouragée ensuite à commercialiser la tablette.
  10. Pour remplacer la première souris du Mac, à peine utilisable, Steve Jobs a demandé à ses designers sept modèles. Il n'ont pas eu le temps de terminer le dessin du dernier, et n'ont pas ajouté les boutons, juste la forme générale. Steve Jobs a été séduit par ce modèle sans bouton et c'est celui qu'il a choisi. Personne n'a osé le contredire. Les développeurs ont du alors concevoir une interface graphique fonctionnant avec une souris sans bouton, ce qui les a obligés à le simplifier à l'extrême. Cela a contribué au succès du Mac.
    La souris utilisait aussi un rayon optique plutôt qu'une boule, chose qui avait été inventée en 1981 par Dick Lyon et Steve Kirsch.
  11. Comme Alan Turing, Steve Jobs a été empoisonné par une pomme. Le régime fructivore qu'il a suivi un temps est loin d'être quelque chose de sain car le fructose en quantité favorise l'apparition du cancer, ce dont il est mort. Ouvrons une parenthèse pour rappeler que le seul bon régime alimentaire est dans l'équilibre.
    L'acteur qui jouait son rôle dans le film biographique jOBS a tenté de suivre le même régime et à dû passer deux jours à l'hôpital. Il avait de sévères problèmes de pancréas.
  12. En 1994, sous la direction de Michael Spindler, Apple a lancé une console de jeu, comme le fera Microsoft plus tard. Basée sur les technologies du MacIntosh, elle se nommait Pippin. Vendue trois fois le prix d'une Nintendo, elle a été un échec commercial absolu.
  13. En 2012, Apple a été condamné en Grande Bretagne a afficher un encart sur son site reconnaissant que la tablette de Samsung n'était pas une copie de l'iPad. Apple, avec un esprit de gamin frondeur s'est exécutée, mais en ajoutant une liste de faits qui montrent que Samsung a bien copié l'iPad. Après un nouveau procès, ils se sont finalement pliés au jugement. (Les tablettes existaient déjà en fait bien avant l'iPad).
    Plus de détails sur cette page: Apple défie la justice européenne.
  14. Après de nombreux procès pour des brevets frivoles, Apple a perdu un combat contre Samsung, et l'ITC a banni l'importation de l'iPhone 4 aux USA (il est fabriqué en Chine). La gouvernement à annulé cette interdiction. Cela a amené la porte-parole d'Apple, Kristin Huguet, à faire cette intéressante déclaration:
    "Samsung a eu tort d'abuser du système des brevets de cette façon."
    Pour apprécier pleinement l'ironie, voir Apple contre Samsung....
    (4 août 2013).
  15. Lors du procès anti-trust contre Apple en 2014, à qui l'on reproche de favoriser son service musical iTunes sur les appareils iPods, il a été révélé que lorsque l'utilisateur installe sur l'iPod une morceau musical provenant d'un autre service qu'iTumes, le système affiche un message d'erreur et efface le son. C'est pour protéger l'utilisateur, se défend Apple! Et ses sources de revenus aussi peut-être...
  16. Hypercard. C'était un système de création d'applications visuel simple à mettre en oeuvre. Basé sur le principe de l'hypertexte, il permettait de stocker des composants d'applications, et d'ajouter des scripts avec le langage Hypertalk. Cela a servi à créer le jeu Myst. Par manque de développement, et parce que trop fermé, il a disparu totalement en 2004.
    Des outils de remplacement sont apparus: Visual Studio, App Inventor pour Android, ou même HTML 5.
  17. En 2016, Apple employait 116 000 personnes.
  18. Le 30 juin 2015, Apple a été condamnée à payer 450 millions de dollars d'amende pour avoir participé à une conspiration pour augmenter le prix des livres en ligne. "Nous n'avons rien fait de mal", clame la firme. Sauf vider les poches des acheteurs.
  19. Ces prix Nobel qui ne connaissent rien à rien.
    Le 13 août 2016, Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, estime que la situation fiscale d'Apple en Irlande est un cas de fraude. Ce à quoi le CEO d'Apple répond:
    Si quelqu'un dit cela, c'est qu'il ne sait pas de quoi il parle.
    Cependant la commission conclut dans un rapport publié le 30 août 2016 qu'Apple doit 13 milliards d'euro à l'Irlande pour avoir bénéficié de réduction indues sur les dernières année.
    Avec seulement 0.005% d'impôts versés en Europe, on peut dire qu'Apple profite bien des services public sans les payer.
  20. Apple fait tout ce qu'elle peut pour empêcher que les utilisateurs ne puisse réparer leur iPhone. Elle refuse de vendre des pièces détachées, fait du lobbying contre le droit à réparer, fait des procès aux réparateurs indépendants, demande à Amazon de bannir les revendeurs d'iPhone d'occasion et a des contrat avec les recycleurs pour qu'ils ne récupèrent pas de pièces détachées mais détruisent tout ce qui leur arrive.
    Mais ces efforts sont vains et en janvier 2019, le CEO reconnait que les ventes sont en baisse du fait que les utilisateurs arrivent quand même à faire réparer leurs appareils (remplacer la batterie surtout)!
  21. Dans le même esprit, les utilisateurs de précédents modèles d'iPhone voyaient leur appareil soudain ralent sans raison. Cela s'est propagé d'un modèle à l'autre, par ordre d'ancienneté et on a découvert qu'ils étaient ralentis artificiellement par Apple, pour inciter les utilisateurs à en acheter de plus récents! En mars 2019 la firme a conclut un accord avec le gouvernement américain pour payer 500 millions de dollars contre l'abandon des poursuites. Une partie de la somme sera versée aux utilisateurs "ralentis".
  22. Apple interdit aux applications de mentionner qu'elle prélève 30% sur le prix des produits présentés en téléchargement dans l'Apple Store. Et elle interdit de télécharger les applications comme Fortnite hors de l'Apple Store! La dictature Apple: Critique interdite!
    Facebook a vu son application retirée de la boutique et a été obligée de supprimer l'indication de cette taxe sur le prix! C'est digne de la Corée du Nord.
  23. Selon le dictionnaire anglais Merriam-Webster, qui existe dpuis 1843, les fans d'Apple sont un bon exemple pour illuster le terme "mouton", le "sheeple" (mouton se dit sheep en anglais). On fournit cet exemple pour définir le terme "faire le mouton":
    Apple a lancé un boîtier de batterie pour l'iPhone, la machine a faire de l'argent: un étui inélégant que les moutons acquèreront massivement pour 99 $.

Première partie: Steve Jobs, un patron en jean et polo.

Seconde partie: Anecdotes amusantes sur Steve Jobs.

Quatrième partie: Les derniers jours de Steve Jobs.