La rubrique nécrologique du Web

De nouveaux sites apparaissent et d'autres, bien qu'ayant eu une très large audience, ferment leur portes. Pourquoi?

Ce récapitulatif des sites fermés ou abandonnés veut aider à comprendre ces disparitions et découvrir les tendances du Web.

15 décembre 2017. Codeplex (Microsoft)

Le site de partage de projets open source a ses fonctionnalités limitées et disparaitra complèment le 15 décembre. Créé en 2006 par Microsoft, il a été abandonné par la firme elle-même en faveur de Github pour ses projets comme .NET Core, TypeScript, Visual Studio Code.
Github a fait une autre victime après Google Code. Toutefois, il y a encore des alternatives: Gitlab, Bitbucket.

15 mars 2017. So.cl

Le réseau social pour étudiants de Microsoft, assez peu connu en fait, avait été ouvert en 2011. Il est abandonné.

14 mars 2017. Dmoz.org

Le répertoire de sites web avait des milliers d'éditeurs. Il était aussi le répertoire de Google et avait un lien sur la page d'accueil du moteur et recherche et lui fournissait des descriptions si besoin. C'était la référence pour faire connaître un site.
Il a été délaissé par Google. Puis avec l'arrivée des réseaux sociaux, les éditeurs sont aussi partis se faire des amis virtuels ailleurs, sans le travail d'édition.
Bien qu'une version rénovée de l'interface ait été récemment implémentée, il est fermé par AOL.

Novembre 2016. Persona.org

Projet de Mozilla pour un login unique sur le web.

15 novembre 2015. Zune.

Le service de musique en ligne de Microsoft disparaît définitivement. Les lecteurs matériels avaient déjà disparu en 2011.

31 août 2015. Pipes.yahoo.com

Ce service originale permettait d'agréger des contenus d'origines diverses sur le Web (y compris des flux RSS) pour les présenter sur une page personnelle. Même si on fait souvent l'éloge de son interface, Yahoo ne souhaite plus maintenir ce service. On peut le remplacer par Huginn si on est programmeur.

30 juin 2015 Maps.yahoo.com

Yahoo ferme son service de cartographie.

30 juin 2015 Moderator

Un autre service de Google qui rend l'âme. Créé en 2008, Moderator est un service de questions et réponses où les internautes votent pour les questions afin de les mettre en avant et avoir plus de chance d'obtenir une réponse.
Il était utilisé par Google pour communiquer avec les webmasters. Il ferme ses portes.

30 avril 2015 Onlive.com

Le site de jeux en ligne a été racheté par Sony (sans doute pour ses brevets) qui préfère le fermer. Tant pis pour ceux qui ont acheté sur cette plateforme, il ont jusqu'à la fin du mois pour en profiter!

31 mars 2015 RapidShare.com

Après les ennuis judiciaires de MegaUpload, RapidShare, autre service de partage de vidéos, avait fait le ménage dans son contenu pour ne pas subir le même sort. Cela n'a pas convenu aux utilisateurs qui ont alors déserté le site. Le déclin de l'audience l'oblige à fermer ses portes. A l'origine, le site hébergait des logiciels que les auteurs voulaient distribuer. Cette activité à elle aussi presque disparu du fait de la concurrence des hébergeurs comme GitHub et des pénalités de Google sur le contenu sans originalité.

12 mars 2015 Code.Google.com

L'hébergeur de projets open source n'accepte plus de nouveau projet et va fermer définitivement le 25 janvier 2016. On est invité a migrer sur GithHub, ce que Google avait déjà pris l'habitude de faire pour ses propres logiciels, et ce que fait aussi Microsoft bien qu'elle ait son propre service d'hébergement.
La raison invoquée est le manque de projets, la plupart étant stockés maintenant sur GitHub. Code.Google avait été créé pour contrecarrer l'omniprésence de Sourceforge, mais le monde change!
Microsoft a fait savoir pour sa part qu'elle n'avait pas l'intention de clôturer le CodePlex, même si certains de ses projets sont sur Github.

Janvier 2015 Joystiq.com

Les journalistes du site de reviews de jeux vidéos sont à la recherche d'un nouvel emploi. AOL, le propriétaire a décidé de se consacrer à Engadget et de fermer Joystiq.com, qu'il a racheté en octobre 2005 (il a été fondé en 2004). L'audience était en déclin. Les jeux vidéos n'intéressent plus personne apparemment! Mais...

2015 Freebase

Ce site lancé par Google et rendu public en 2007 fournissait des données utilisables par d'autres site. Il fermera en 2015 mais les données ne sont pas perdues, elles seront transférées à Wikidata, une filliale de Wikipedia offrant déjà un service similaire.

31 décembre 2014. Dr Dobbs

Ce journal sur la programmation existait depuis 38 ans, soit depuis le début de la micro-informatique en 1975. Il s'est modernisé en devenant un site Web utilisant à la fois des abonnements pour le journal sous forme PDF et la publicité sur le site pour se financer. Mais les logiciels de blocage de pub ont eu raison de lui, il n'avait plus que 30% de ses revenus d'il y a 4 ans. Bien que le nombre de lecteurs soit en augmentation (10 millions de pages vues par an), il a cessé d'être rentable et n'aura plus de nouveaux articles après le 31 décembre. Il restera en ligne durant quelques temps.
Son nom complet: Dr Dobb's Journal of Computing Calisthenics and Orthodontia.

31 décembre 2014. Yahoo directory
Le répertoire de sites de Yahoo date de 20 ans, c'était le premier service de Yahoo. Dmoz est toujours là, le dernier grand répertoire... pour le moment car il tend à perdre de l'audience ainsi que ses éditeurs.

30 septembre 2014. Orkut.com
Après 10 ans d'activité, le premier site social de Google, créé la même année que Facebook mais qui n'a eu qu'un succès local au Brésil, est fermé, les utilisateurs étant invité à migrer sur Google+.
Le nom du site est celui de l'employé de Google qui a mis au point le logiciel en 2004.

24 septembre 2014. Twitpic.com
Le service de partage de photos ferme en raison d'un problème de marque déposée, sur plainte de Twitter. On ne sait pas si la revendication est justifiée (twit-ter, twit-pic), mais Twitter menace de bloquer l'accès à ses API, essentielles à Twitpic. En fait Twitter craint que le dépôt de la marque Twitpic ne se retourne contre elle. Changer de nom aurait été facile, mais si leur plan était d'être l'objet d'une acquisition par Twitter, la fermeture a un sens.

Juin 2014 Freshmeat.net
Le répertoire de logiciels Linux était une source essentielle pour trouver un script ou un outil très spécifique. Il a perdu de son intérêt avec le temps et a fermé sans bruit.

7 février 2014 Schemer.com
Cela paraissait une bonne idée, permettre aux internautes de partager leurs idées, leurs objectifs et obtenir des contributions. Apparemment ce n'est pas le cas et le site va fermer alors que les applications pour y accéder sur mobiles sont retirées des boutiques. Le site avait été créé par Google en décembre 2011.

Schemer, partage d'idées et de projets

Juillet 2013. Change.gov
Le site décrivant les réformes de l'administration Obama n'a plus qu'une page d'accueil. Le contenu a disparu et les URL retournent un code 404.
Mais on peut retrouver le contenu dans Archives.org. Notamment ce paragraphe:

Protéger les témoins (Protect Whistlebrowers): Souvent la meilleure d'information sur les gabégies, fraudes et abus dans un gouvernement, c'est un employé du gouvernement qui défend l'intégrité publique et fait des révélations. De tels actes de courage et de patriotisme qui peuvent quelquefois sauver des vies et souvent sauvent les dollars des contribuables, devraient être encouragés plutôt que prosécutés.

L'administration actuelle a fait voter le Whistleblower Protection Enhancement Act mais n'a en fait pas très envie de protéger Edward Snowden.

1 juillet 2013. Google Reader
Dans un billet intitulé "Un second printemps de nettoyage", Google annonce la fin de son aggrégateur de flux lancé en 2005. D'autres services et outils vont disparaître.

1 juin 2013. Google Building Maker
Cet outil en ligne qui permet de construire des modèles d'édifices en 3D pour Earth n'est plus disponible.

30 avril 2012. Knol
Le sous-domaine knol.google.com va disparaître. Il est déjà de facto remplacé par Google Plus qui permet de publier ses propres articles. Le moteur de recherche envisage aussi de fournir des pages de résultats ressemblant à des articles de Wikipedia.

19 avril 2012. Picnik
Le site d'édition de photos qui était intégré à Flickr (de Yahoo!) cesse ses services. L'outil d'édition est maintenant intégré à Google+.

28 mars 2012. Urchin
Les ventes du logiciels de statistiques cessent. Cela ne signifie pas qu'Analytics, basé sur ce logiciel va fermer, au contraire, ce sera tout ce qu'il restera. Pour les hébergeurs comme OVH qui ont adopté Urchin, ils pourront continuer à l'utiliser leur version (malheureusement) indéfiniment. Cependant, si l'utilisateur réinstalle le système, il doit demander une nouvelle clé d'activation.

26 mars 2012. Alapage.com
Lancé en 1996, ce site marchand a successivement été racheté par France Telecom (pour 49 millions d'€) puis par rueducommerce.com. Le site est maintenant fermé. Ce n'est pas le premier, depuis la faillite de perenoel.com de nombreux sites d'e-commerce ont abandonné leur activité. Dans le même ordre d'idée, Microsoft à revendu ciao.com au site leguide.

15 janvier 2012. Jaiku.com
Ce site social racheté par Google en 2007 sera remplacé par G+.

Janvier 2012. Health.
Site d'information médicale de Google. Faute de public, il est abandonné.

Décembre 2011. Gears
Le plugin pour les applications hors-ligne ne sera plus disponible. Il est totalement remplacé par HTML 5.

Octobre 2011. Boutiques.com, like.com
Ces sites de Google sont fermés.
Le service Google Buzz va aussi s'arrêter.

15 octobre 2011. Labs.google.com
Comme annoncé, le service est stoppé.

Septembre 2011. Wikio.fr.
L'aggrégateur de news va bientôt être fermé. Il n'y a pas de marché pour ce service, dit le responsable. Semble être une autre victime de Panda.
Interview de l'éditeur. Le lancement de Wikio Expert était clairement une erreur, reconnaît-il. Il faut savoir arriver au bon moment.

Septembre 2011. Slide.com.
Il proposait des applications sociales, des animaux virtuels et widgets pour se représenter soi-même utilisables sur des blogs ou réseaux sociaux. Il avait été racheté par Google en août 2010, il va être fermé par manque de succès. Après Lively, Google a du mal à réinventer le Web social.

16 septembre 2011. Powemeter
Ce service de Google permettait de réduire sa facture d'électricité. Faute de succès il ferme.

2 septembre 2011. Aardvark.
Moteur de recherche social intelligent. Poser des questions. Acheté par Google en 2010, il est maintenant abandonné.
Google met fin aussi à Desktop, Fast Flip, Google Pack, Google Web Security, Image Labeler, Notebook, Subscribed Links et Sidewiki.

2 septembre 2011. Sidewiki
Disponible sur www.google.com/sidewiki/ ce service de Google permettait d'ajouter des annotations sur les sites que l'on visite visibles par les autres internaute.
Il était tombé dans l'oubli, il est maintenant fermé.

11 septembre 2011 Zlio.fr
Bien qu'il affiche 390000 boutiques créées sur le site, il annonce sa fermeture pour le 11 septembre. La faute à Google qui a déclassé les sites, cela avant même Panda.
Le recours a une agence de référence n'a eu aucun résultat (pourquoi en aurait-il eu si le site était déjà correctement construit?). C'est le contenu qui duplique les mêmes descriptifs de produits à l'infini qui est en cause.

29 avril 2011. Google Video
Le service de vidéos de Google sera clôturé. Youtube prendra la relève pour les vidéos encore présente sur le site. Un email a été envoyé aux utilisateurs.

21 avril 2011. Buzz
Le digg-like de Yahoo! ferme ses portes. A ne pas confondre avec Google Buzz.

4 avril 2011. Alltheweb.com
Comme annoncé, il ferme et redirige sur Yahoo.

Avril 2011. Blogasty.com, blogmemes.fr, Marketingrama, c'est la fin des digg-likes en français...

17 décembre 2010. Fin annoncée de Altavista.com, Alltheweb.com
Yahoo! a licencié 7% de son personnel et parmi ceux-ci tous les membres des équipes de delicious et plusieurs autres sites qui font partie de l'histoire du Web.
Une liste à usage interne a été dévoilée comportant aussi plusieurs sites qui seront fusionnés avec d'autres services.
Dans un billet sur le blog de delicious, la firme annonce qu'elle s'oriente plutôt vers une revente que sur la fin du site. Delicious a été racheté en avril 2011 par les fondateurs de Youtube (qui avaient vendu leur site à Google).

10 novembre 2010. Ask.com
Ask.com disparaît en tant que moteur de recherche. L'équipe de 130 développeurs a été licenciée. Il devient un site de questions-réponses sur le modèle de Answers et imite ainsi Wikia qui avait fait de même.

1 octobre 2010 Propeller.com
Le site de Netscape étant devenu propriété d'AOL, la firme l'a transformé en digg-like, puis renommé propeller.com.
Ce ne fût pas un succès et le site est maintenant fermé.

1 octobre 2010. Bloglines.com
Bloglines est un aggrégateur de flux RSS permettant de suivre certains sites choisis en ajoutant leur flux à une liste.
Il a connu un important déclin depuis le développement de Twitter et Facebook et le propriétaire, Ask.com, préfère fermer le site. Google Reader lui-même perd un quart d'audience chaque année et se réoriente vers le social.
Le site est revendu à une société qui le maintiendra en activité. Mais en 2015, il est fermé.

17 septembre 2010. Cuil.com
Il voulait prendre la place de Google grâce à un algorithme qui se prétendait très intelligent. C'était sans compter sur le million de serveur mis à disposition par Google à toute la planète entre autres choses.
Fondé en janvier 2005, Cuil a obtenu 33 millions de fonds par des investisseurs en 2007 et 2008. Il a réellement démarré en juillet 2008. Il n'a jamais obtenu qu'un trafic insignifiant.
Le site est maintenant fermé.

9 aout 2010. Jiwa.fr
Site de musique en ligne (streaming), après une progression continue jusqu'au début de l'année 2010 qui a au contraire été en en décroissance jusqu'à la liquidation judiciaire de l'entreprise.
La difficulté d'accès à l'offre légale est la cause annoncée.

4 août 2010. Google Wave
Ce projet de Google lancé fin Mai n'a pas rencontré le succès espéré, son développement est donc stoppé. Le site restera cependant ouvert jusqu'à la fin de l'année.
Le but était de permettre de discuter et de collaborer à distance sur le Web avec un outil entre la messagerie et Twitter.
Une partie du code sera fourni en open source.
Annonce nécrologique.

18 mai 2010. Chauffeurdebuzz.com
Le webmaster a annoncé la raison de la fin du site sur Twitter:
"J'arrête cdb, trop chronophage. 4 ans que je blogue dessus toutes les nuits de minuit à 4h."
Le domaine est redirigé sur un autre site qui n'en profite pas car le trafic était en chute libre.

24 août 2009. Popfly.com
Crée par Microsoft et destiné à héberger des sites conçus avec des outils de mashup, en concurrence avec Google App, popfly a vécu.

Janvier 2009. Dodgeball.com
Ce site racheté par Google en 2005 offrait un service de réseau social sur mobile.
En 2007 les deux fondateurs quittent Google, frustrés de ne pouvoir obtenir qu'il developpe le site, et l'un d'eux crée un site similaire, Fourthsquare qui obtiendra un certain succès.

2 janvier 2009. Geocities.com
Conçu au départ comme un hébergement social, racheté par Yahoo qui l'a transformé en hébergement ordinaire et a essayé d'en faire une pompe à fric, sans percevoir l'intérêt de la composante sociale. Facebook héberge des blogs, Geocities aurait faire de même.

31 décembre 2008. Lively.com
Lancé le 8 juillet 2008 par Google, c'était un réseau d'avatars, personnages virtuels représentant les internautes, vivants dans un univers virtuel. Un facebook en 3D. Cette idée intéressante n'a pas eu de succès. Et le site est fermé.
Son message d'adieu est toujours en ligne: Lively.

Voir aussi