La maladie d'Alzheimer vous fait peur: 10 moyens de l'éviter

Les scientifiques nous livrent leurs dernières découvertes sur les solutions contre la maladie, et certaines vont vous surprendre...

On connait assez bien les responsables de la maladie d'Alzheimer, deux protéines. On constate que l'Amyloïde Beta se trouve en grande concentration dans un cerveau atteint par le mal. Et on sait qu'un mauvais fonctionnement de la protéine Tau est étroitement lié à la progression de la maladie, en détruisant les neurones. On n'a pas de médicament pour agir sur l'un ou l'autre facteur, mais on sait quelle hygiène de vie peut éviter leur apparition.

On connait aussi, c'est montré dans cette étude statistique, les facteurs qui favorisent la maladie: diabète, arthérosclérose, hypertension, et ceux qui en protègent: le café, les vitamines B, C et E. Certains facteurs personnel y prédisposent aussi: mauvaise éducation, obésité. (Référence Dr Jin-Tai Yu, Department of Neurology, University of California San Francisco.)

Solutions contre Alzheimer

1) Evitez les mauvaises graisses

De nombreuses études ont montré que le cholestérol (LDL) est une des causes d'Alzheimer. Une nourriture grasse plus généralement détériore les fonctions cognitives.

2) Remplacez la viande par le poisson

Les bonnes graisses au contraire sont celles que l'on trouve dans le poisson, la première source d'Omega 3. Il faut en consommer deux ou trois fois par semaine, tout en sachant que les régions où l'on vit le plus longtemps sont celles où l'on consomme du poisson presque tous les jours.

L'Omega 3 sous forme de pillule n'aurait aucun effet selon cette étude. Il est est de même de la plupart des suppléments sous forme de pillule, à l'exception de la vitamine D. Sous forme naturelle c'est différent on obtient des résultats différents - en raison sans doute de l'alimentation générale.

3) Ajoutez des épices

On a aussi trouvé un lien entre les épices et les maladies du cerveau liées à l'âge: le curry, la cannelle de Ceylan ont un effet positif contre ces maux. Selon l'Université de Julich en Allemagne, le curry a même la propriété de favoriser le développement des cellules nerveuses, donc la regénération des neurones.

4) Buvez du café

On attribue au café de nombreuses vertus pour la santé: réduire le risque de sclérose en plaque, de diabète (jusqu'à 67% moins de risque), les maladies du foie. Quand à Alzheimer, le café réduirait le risque de le contracter de 60%.

Le nombre idéal de tasses par jour serait de 4, selon notre étude. Car en effet, l'excès provoquerait autant de mal que de bien.

5) Cacao, vin rouge et thé vert

Jeanne Calment consommait un kilo de chocolat par semaine et a vécu 121 ans! Le cacao contient du resvératrol, un anti-oxydant que l'on estime bénéfique pour la santé et neuro-protecteur. Le chocolat au lait quand à lui a un intérêt limité du fait de la faible proportion en cacao.
Voir l'article consacré au chocolat pour la liste des bénéfices sur la santé et les références scientifiques.

On trouve aussi du resveratrol dans le vin rouge, plus spécialement le Pinot, que l'on peut consommer aussi en petite quantité quotidienne. Le Journal of Biological Chemistry a publié une étude selon laquelle le thé vert et le vin rouge tous les deux contiennent une molécule, l'EGCG ou gallate d'épigallocatéchine qui a la propriété de détruire l'Amyloïde Beta et donc empêcher la formation de plaques dans le cerveau.

6) Lavez vous bien les dents

Les personnes qui ont une pauvre hygiène dentaire ont un plus grand risque d'attraper la maladie que ceux qui se brossent les dentes régulièrement. C'est la conclusion d'une étude de l'Université du Lancashire du Centre au Royaume-Uni. Une bactérie, la Porphyromonas gingivalis, se développe dans la dentition quand elle n'est pas nettoyée, puis infiltre le sang, atteint le cerveau et provoque des inflammations, nuisibles aux neurones. Ce n'est pas la première fois qu'une étude fait le lien entre l'absence de dentifrice et Alzheimer, même si on désigne aussi d'autres bactéries comme les coupables. En conclusion, brossez vous les dents après chaque repas.

7) Dormez suffisamment tous les jours

Le manque de sommeil peut contribuer à la production d'Amyloïde Beta dans le cerveau, laquelle est le composant essentiel des plaques que l'on trouve chez les patient atteints d'Alzheimer. C'est pendant les phases de sommeil profond que le cerveau élimine le mieux les toxines et notamment l'Aβ. Un adulte doit dormir environ 7 heures par jour, tous les jours. L'excès de sommeil est préjudiciable, mais le manque nuit au cerveau, même si l'on récupère par la suite.

Le sommeil doit aussi être naturel: une étude conjointe par les Universités de Bordeaux et de Montréal montre que certaines pillules pour dormir ou contre la dépression augmentent de 50% le risque d'Alzheimer.

8) Dormez sur le coté!

En utilisant l'imagerie médicale, des chercheurs de l'Université de Stony Brook ont constaté que parmi les trois positions possibles, sur le dos, sur le ventre ou sur le coté, la troisième est celle qui permet au cerveau de mieux éliminer les toxines. Eliminer les toxines réduit le risque d'Alzheimer, Parkinson et autres maladies du cerveau car elles contribuent à la formation de plaques.

Le scanner montre que le transport glymphatique qui élimine les déchets produit durant l'éveil et notamment l'Aβ, se fait mieux dans cette position latérale.

9) Réduisez les calories

Si l'on sait qu'une nourriture grasse favorise Alzheimer, il n'est pas démontré que consommer plus de protides ou de glucides soit une source de calories plus bénéfique. Le seul myen d'améliorer sa santé est en fait de réduire les calories!

La règle d'Okinawa qui consiste à manger à 80%, donc jamais jusqu'à satiété, permet à cette région de produire des centenaires. Les maladies liées à l'âge sont inexistantes. C'est une règle universelle en fait, manger moins, eventuellement même pratique le diète de temps en temps, permet de vivre plus longtemps. L'excès de calories se traduit en excès en graisses et hydrates de carbones, deux facteurs de toutes les maladies neuro-dégénératives ou cardio-vasculaires.

10) Ayez une activité physique quotidienne

L'image de la grosse tête qui ne sort jamais de son laboratoire est mise à mal par la science. De nombreuses études ont montré que l'activité physique régulière améliore les fonctions cognitives, et contribue aussi à réduire le risque d'Alzheimer. Courir un peu, nager, marcher aide à vivre plus longemps.

Ces études scientifiques sont confirmées par l'alimentation et le mode de vie des zones bleues, ces régions du monde qui produisent le plus de centenaires: ni problèmes cardiaques ni maladies neuro-dégénératives ne les atteints. Cultiver son jardin, être à l'écart de toute forme de stress, suivre une diététique qui correspond aux principes que défendent ces études... cela fait vivre longtemps et en bonne santé.

Voir aussi...