Quand s'écroulent les colosses du Web

AOL, Yahoo, MySpace, ces géants qui ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes...

AOL

Existe t-il une autre entreprise du Web qui ait su perdre autant d'argent pas le biais de fusions ou d'acquisitions? AOL, c'est America On Line, mais c'est aussi quelque fois décrit comme Another Old Loser. Elle a possédé un temps 30 millions de membres inscrits, ils seraient actuellement 5 millions.

L'entreprise était gérée de façon un peu rude. Le 9 août 2013, alors qu'il s'adresse aux employés de Patch, une entreprise rachetée par AOL, le CEO, Tim Amstrong, qui n'apprécie pas que le directeur artistique Abel Lenz fasse une photo de lui pendant qu'il parle, incorpore un ordre de licenciement au milieu de son discours. Cela donne ceci:

    Si vous pensez que ce qui se passe en ce moment est une plaisanterie, et que vous voulez en plaisanter en dehors, vous devriez prendre vos affaire et quitter Patch aujourd'hui, et la raison est, et je suis très précis à ce sujet, c'est que Patch par l'expérience - Abel, posez immédiatement cet appareil photo! Abel, vous êtes viré. Dehors! (pause)
    Si vous les gars pensez qu'AOL ne s'est pas investie dans Patch, vous vous trompez...

Les sites d'AOL

Bebo est un site social similaire à Facebook, destiné plutôt aux adolescents et très populaire en Grande-Bretagne.
Steve Case est l'ex-PDG d'AOL. Il a publié ce message sur Twitter:

"AOL qui achète Bebo pour 850 millions de dollars puis le revend 2 ans après pour 10 million ne semble pas être une stratégie gagnante."

Il est vrai que Bebo avait perdu 50% de son audience et que les choses semblent devoir continuer dans le même sens. Bebo a été racheté par AOL en 2008 pour 850 millions de dollars, revendu en 2010 pour 10 millions. Puis en 2013, Michael et Xochi Birch, les fondateurs, l'on racheté pour 1 million. Calculez le bénéfice!

AOL a acheté le site Netscape pour 4,2 milliards de dollars. Elle aurait récupéré 1 milliard de droits de licence. Le navigateur qui était déjà open source à été repris par des programmeurs et est devenu Mozilla.
De Netscape qui était un des sites les plus visités sur le Web, il ne reste rien. Le domaine est maintenant redirigé sur le site d'AOL. Ses brevets on été revendus à Microsoft

AOL a aussi fermé ces sites:

Compuserve. Le premier fournisseur de services en ligne, racheté en 1998, devenu une division d'AOL, a cessé toutes opérations.
ICQ. Messagerie. Acheté à Mirabilis en 1998 et revendue à une société russe.
Mailblocks. Etait un service de gestion d'emails en ligne. AOL a conservé son système de filtrage et fermé le site.
Xdrive. Service de stockage en ligne, acquis en 2005, il a fermé ses portes en 2009.
About.me. Acheté par AOL en 2010, revendu en 2013 à ... lui-même (son ancienne équipe).
Joystiq.com. Fermé en janvier 2015.
Dmoz.org. Fermé en mars 2017. C'était un des premiers sites du Web et à qui pourtant AOL n'a jamais dédié que deux ou trois employés, il est maintenant fermé
5min.com. Site de vidéo acquis en septembre 2010 pour 65 millions de dollars est maintenant redirigé sur aol.com.
Nullsoft, créateur de Winamp et autres logiciels a été revendu en 2014..

AOL, est toujours fournisseur de connexions, mais s'est largement transformée en entreprise de média. Pour ce faire elle a racheté plusieurs sites d'informations. Engadget, actualité technologique. Joystiq, actualité des consoles de jeux. Huffington Post, site d'actualité, fondé en mai 2005 par Arianna Huffington, racheté pour 315 millions de dollars en février 2011. TechCrunch, le blog de Michael Arrington a été racheté le 28 septembre 2010 (pour 30 millions de dollars).
Elle possède un service de cartographie en ligne, MapQuest. Racheté en 1999 il est en concurrence avec Maps de Google et les services de Microsoft et Yahoo.

Une fusion explosive!

En 2000, AOL avait racheté Time Warner pour 164 milliards de dollars. En 2002 les deux companies annoncent une perte annuelle commune de 99 milliards de dollars et la valeur boursière d'AOL est passée de 226 à 20 milliards de dollars!

Les deux sociétés ensemble valaient 300 milliards de dollars avant la fusion. Après la chute des cours elles n'en valaient plus que 40 et depuis la séparation des deux entités (le 9 décembre 2009) Times Warner ne valait plus valait que 19,7 milliards. Selon le New York Times de Mai 2009, la fusion avec Times Warner a été une des plus grandes faillites de tous les temps dans le domaine des fusions et aquisitions.

En 2015, AOL est rachetée par Verizon, un fournisseur d'accès mobile et Internet, pour 4.4 milliards de dollars.

Yahoo, de Gulliver à Lilliput

Le terme Yahoo vient du nom des créatures des Voyages de Gulliver de Jonathan Swith. C'est aussi l'acronyme de "Yet Another Hierarchical Officious Oracle". Le nom de domaine yahoo.com a été créé le 18 janvier 1995 alors que Yahoo était en 1994 un sous-répertoire de standford.edu. C'était à l'origine un annuaire de sites Web. L'annuaire s'est transformé en moteur de recherche de façon progressive. Vers la fin des années 90, le site est devenu un portail. L'acquisition de RocketMail en mars 97 a permis de créer Yahoo Mail.

En 2008 le site a reçu 1,5 milliard de visites. C'était encore au début de 2009 le site le plus visité.

Marissa Mayer chez Yahoo!

Le 16 juillet 2012, Marissa Mayer, ex-responsable de la recherche chez Google, est devenue le nouveau CEO de Yahoo. Elle avait été engagée par Google en 1999 comme programmeur mais son sens du design a influencé tous les produits de la compagnie. La page épurée qui a fait le succès de Google serait son idée. C'est une culture différente qui s'installe dans la firme. Elle a clairement défini son projet pour Yahoo : Se focaliser sur l'utilisateur, faire en sorte que tous les services soient agréables à utiliser et qu'ils inspirent les gens. Son programme était de réduire la buraucratie, améliorer l'interface des logiciels, étendre la présence internationale.

Les sites de Yahoo: On promet de ne pas tout gâcher...

Yahoo possède quatre sites sociaux dotés d'une très large audience: Answer, Flickr, Tumblr et Mail.

Sur answers.yahoo.com, les internautes posent des questions auxquelles répondent d'autres internautes. Puis les premiers choisissent parmi les réponses celle qui leur semble répondre le mieux, ce qui est la seule différence avec un forum. Le site propose aussi un dictionnaire.
Il dispose d'un moteur de recherche de question qui permet de trouver une question déjà posée et redirige directement sur la meilleure réponse.
Le site est devenu très populaire sans que la qualité des réponses en soit cependant meilleure. Google a tenté d'imiter le service sans succès puis à ensuite imaginé des services différents: Moderator et Tipjar.

Le site de partage d'images est cité dans le célèbre document: Ajax, une nouvelle approche pour le Web pour sa facilité d'emploi (fev. 2005).
Il est créé par une société canadienne, Ludicorp, en 2004 pour que l'on échange des messages avec la possibilité de mettre en ligne des photos du jeu en ligne de la compagnie. Elle est racheté en mars 2005 par Yahoo
En 2008, les vidéos ont été ajoutées. L'audience n'a cessé de décroître depuis sont acquisition et il largement dépassé par les sites de partage d'image concurrents. En 2012, sa mort a été annoncée par Gizmodo. C'était avant l'arrivée de Marissa Mayer.
Mais en 2013 le site a été entièrement changé avec 1 teraoctet d'espace de stockage gratuit de photos ou vidéos avec publicités ou un abonnement payant pour éviter les publicités. Il semble depuis retrouver une nouvelle croissance. En 2014, il héberge 10 milliards de photos, et les groupes d'intérêts ont un grand succès.

La plateforme de blogs et de partage Tumblr.com a été rachetée pour 1.1 milliards de dollars (à la place de Dailymotion) le 20 mai 2013. Comme on connaît bien l'histoire de Yahoo et du sort funeste qu'ont subis les sites qu'elle a racheté, plus particulièrement Geocities qui était comparable en fait à Tumblr, Marissa Meyer a cru bon de rassurer les internautes:

Je suis ravie d'annoncer que nous sommes parvenus à un accord pour acquérir Tumblr! Nous promettons de ne pas tout gâcher. Nous allons faire fonctionner Tumblr de façon séparée.

Le gif animé sur l'article cité en référence affiche le message "Keep clam and carry on". C'était un des messages de propagande imaginé par les autorités anglaise lors de l'entrée en guerre contre l'Allemagne.
Tumblr a été fondée en 2006 pour être une plateforme de "tumblelogging" ou microblogging, qui consiste en courts texte, images ou autres contenus à partager et distribuer. Cela n'empêche pas d'écrire de grands articles ou de donner un nom de domaine propre au blog.
Au moment du rachat, le site compte 105 millions de blogs et 10 millions de visiteurs par jour.
Une pétition avait été lancée après des utilisateurs pour manifester contre l'acquisition qui a recueilli 168 000 signatures au 20 mai.

Les occasions manquées de Yahoo

La compagnie a eu dans son portefeuille des sites qui ont fini à l'abandon, alors qu'il étaient de porteurs de concepts que d'autres ont su exploiter.

Geocities
Ce site racheté par Yahoo en 1999 pour 3.6 milliards de dollars, combinait réseau social et hébergement de sites. Il aurait pu devenir quelque chose de similaire à Facebook. Au contraire l'aspect social a été supprimé et le site réduit au seul hébergements sera fermé en 2009.
Overture
C'est ce site, qui a inventé le principe des annonces rémunérées au clic qui ont fait la fortune de Google. Il avait été racheté par Yahoo en 2003.
Instant
Cette technologie que Google a implémentée dans son moteur de recherche en 2010, Yahoo la possédait déjà en 2005 et ne l'a jamais exploitée.
Broadcast
Racheté pour 5.7 milliards en 1999 était un site de musique et vidéo que Yahoo a divisé en services et qu'il a laissé tomber en désuétude.
Delicious
Le site premier de partage de bookmarks racheté par Yahoo aurait pu obtenir l'audience de Digg ou de Twitter. Il est devenu populaire sous le nom de del.icio.us. Après l'avoir racheté, Yahoo a changé le nom de domaine.
Les utilisateurs enregistrent comme sur leur navigateur les pages à retenir et rendent la liste publique. On peut donc consulter les comptes d'autres internautes et ainsi trouver des sites intéressants. Le nombre d'internautes ayant marqué une page en favori est indiqué et est un indicateur de popularité. En outre, les pages qui deviennent le plus rapidement populaires vont sur la home, ce qui leur assure une large audience. Cela peut arriver pour des pages anciennes.
Il n'a jamais évolué et en 2010, ne le jugeant par profitable, Yahoo à licencié le personnel travaillant sur le site et l'a revendu aux fondateurs de Youtube.
Qwiki
Racheté le 2 juillet 2013, cette application pour mobile transforme les photos en vidéos. Elle est abandonnée par Yahoo le 1 novembre 2014. Dailymotion aurait pu subir le même sort.

Autres acquisitions tombées en poussière

Yahoo s'était aussi développée au cours du temps par le biais de nombreuses acquisitions:

A la date du 8 février 2014, Yahoo a acquis 38 startups sous la direction de Marissa Mayer. 31 ont cessé leur activités. Les sites qui n'ont pas encore fermé ont été revendus dans les deux derniers mois. Les services de ces startups ont été intégrés à d'autres sites de Yahoo ou être totalement abandonnés.

Le 25 juillet 2016, Yahoo est racheté par Verizon pour 4.8 milliards de dollars. Cela comprend le moteur de recherche et les sites comme Tumblr mais pas les action dans Alibaba évaluée à 40 milliards de dollars.

MySpace, grandeur et déclin

Myspace logo

Le premier grand réseau social créé avant Facebook, permet aux internautes d'ouvrier et personnalisée un espace personnel où ils peuvent se faire connaître, exprimer leurs idées à travers un blog, échanger des images ou des vidéos, et se créer un réseau d'amis sur le Web. En 2005 le site avait plus de visiteurs que Google.

MySpace a été inspiré par le site Friendster créé lui en 2002 en Californie, et devenu depuis un site majoritairement asiatique. Le domaine myspace.com avait été déposé auparavant pour faire un site d'hébergement, et a été réutilisé en 2004 pour ce site social.

En 2009, MySpace avait 1000 employés, 200 millions d'utilisateurs (mais une grande partie des comptes était inutilisé), 2 millions de visiteurs par jour. Il reste peu de choses de tout cela.

La grandeur

Histoire de MySpace

"MySpace perdra-t-il un jour son monopole?"
En 2007 on pensait MySpace invincible

Le site a été fondé en août 2003 par Chris DeWolfe et Tom Anderson. Son ascension est fulgurante et il devient en 2005 le quatrième site le plus visité au monde. Il a inspiré Facebook, créé plus tard en 2004.

Il doit son succès face à Friendstr à la vitesse de chargement des pages (20 secondes sur Friendstr) et la liberté de créer des profils à sa convenance, ce qui était contrôlé sur le second. MySpace a surpassé Friendstr après 6 mois.

En 2004, selon le livre cité en référence en bas de page, Zuckenberg était d'accord pour vendre Facebook à Myspace pour 75 millions de dollars, mais on a trouvé que ce montant était excessif.

En Juillet 2005, la firme News Corps, le rachète à Intermix pour 580 millions de dollars. Robert Murdoch, le propriétaire de News cherchait à investir dans le Web, et cette entreprise qui monte lui semblait une bonne opportunité, et il n'avait pas tort. Elle lui a permis de réaliser de grands profits. Mais on va voir comment à force de presser le citron, il à fini par provoquer un déclin progressif d'une success story.

En août 2006, un accord est signé avec Google pour, contre 900 millions de dollars, à la fois lui attribuer l'espace publicitaire et en faire le moteur de recherche du site. Celui-ci utilise les profils des utilisateurs pour cibler la publicité en fonction de leurs goûts et habitudes, cela maximise les revenus...
Les dirigeants de Google arrivent en hélicoptère à Pebble Beach pour signer l'accord, et parmi les invités, il y avait Tony Blair. D'autres entreprises publicitaires dont Yahoo! et Microsoft sont pris de court.

Dans les 15 mois de l'acquisition, les revenus passent de 1 à 50 millions de dollars par mois. Des succursales sont ouvertes dans plusieurs pays.

Les widgets fournis par des compagnies tierces pour ajouter des fonctions font la fortune de celles-ci. Youtube a ainsi connu le succès à partir de 2005 grâce à un widget pour MySpace!

Le déclin

Une opposition est née envers le site pour plusieurs raisons. Son propriétaire, Murdoch, motivé essentiellement par les revenus publicitaires et très contreversé.
On lui reproche un faux aspect relationnel pour des artistes qui visent en se dotant d'un large réseau, à se faire surtout de la publicité.
Le site a signé en 2008 un accord commercial avec les majors de la musique qui recevaient une rétribution alors que l'essentiel des oeuvres mises en ligne le sont par de petits artistes indépendants n'ayant aucun rapport avec ces firmes.

En avril 2008, Facebook a rejoint MySpace en nombre de visiteurs uniques (Selon Comscore) et depuis n'a cessé de progresser tandis que MySpace se trouve sur la pente descendante.
Aux USA, MySpace abandonne la première place à Facebook en mai 2009.
Le pari de Murdoch de réaliser 1 milliard de revenus en 2008 n'est pas atteint, et depuis ceux-ci ne cessent de se réduire.
40% du personnel à été licencié. On prévoit une perte de 100 millions de dollars en 2009.
Le fondateur, DeWolfe, est licencié en 2009.

Après avoir été pressé comme un citron par le groupe Murdoch durant 6 ans, Myspace a été revendu en juin 2011 à Specific Media, pour la somme de 35 millions de dollars. Le chanteur Justin Timberlake aurait pris des parts (après avoir joué dans le film The Social Network qui retrace l'histoire de Facebook.

On peut comparer la perte subie (de 580 millions de dollars à 35 millions) avec ce qu'à rapporté Facebook quand il a été mis en bourse: 104 milliards de dollars!

Les causes du déclin de MySpace

Une des qualités du site, c'était sa capacité à réagir aux demandes de la communauté et d'ajouter des fonctions ou modifier le site en fonction des nouveaux besoins.
Mais l'inclinaison du nouveau propriétaire à conserver une large surface publicitaire est venue contrecarrer cette aptitude. Il aurait fallu supprimer des pages qui constituent des étapes inutiles et comme l'a fait Facebook, utiliser Ajax pour simplifier l'interface.
Réduire les pages cela signifiait réduire la surface publicitaire. Cela allait à l'encontre des objectifs.
Les utilisateurs pouvaient comparer la lourdeur du site avec la simplicité des concurrents, et, mécontents ont commencé à déserter massivement MySpace.

MySpace s'est résolu a améliorer son interface et ses services, mais ce n'est que des mois après la concurrence et en voyant qu'elles attirent massivement les utilisateurs mais les utilisateurs sont déjà partis!