Bill Gates II - Histoire et évolution de Microsoft

Brève histoire de Microsoft et son évolution, comparaison avec les CEO suivants.

Microsoft est-elle toujours l'acteur majeur de l'informatique mondiale? Menacée par Apple qui remplace les PC par des smartphones, par Google qui veut déplacer les applications du bureau vers le cloud, elle doit défendre son produit phare, Windows et lui donner un avenir.

Le succès de Microsoft jusqu'à maintenant a tenu sans doute en une phrase, que Bill Gates a souvent répétée: "Si un logiciel doit être piraté, je préfère que ce soit mon logiciel".
Alors que la plupart de ses concurrents préféraient voir les logiciels des autres être piratés.
Mais quand logiciel et matériel sont liés comme c'est le cas des produits d'Apple, les règles changent.

Bref historique

C'est un interpréteur Basic qui est à l'origine de Microsoft, en fait Micro-Soft à l'époque, fondée en 1975 par Bill Gates et Paul Allen pour le commercialiser.
Le langage Basic de Microsoft équipera les premiers micro-ordinateurs dont le TRS-80, le Commodore et sous le nom d'Applesoft, l'Apple II.

Mais le succès commence vraiment en 1980 lorsque IBM, lassée des exigences de Digital Reseach pour la fourniture du système d'exploitation CP/M sur son futur micro-ordinateur, demande à Bill Gates d'en créer un autre. Ce sera MS-DOS, dérivé de QDOS, qui équipera donc l'IBM PC en 1981 puis tous les compatibles. (On retrouvera CP/M sur Amstrad quelques années plus tard).

En 1980 Steve Ballmer devient employé de la compagnie en tant que gestionnaire. Il deviendra son CEO en 2000 en remplacement de Bill Gates.

Après quelques essais contrecarrés par les menaces de procès d'Apple, Microsoft lance en 1990 Windows 3.0, une interface à fenêtres et souris. Peu convaincante, il faudra attendre Windows 95 pour voir l'ordinateur réellement utilisable par tous.

En 1991, Basic est doté d'une interface de développement graphique et devient Visual Basic. Visual Basic .NET lui succède en 2003.

En 1995 la firme montre sa capacité d'adaptation en concentrant ses efforts vers Internet, totalement absent de ses préoccupations jusque là.
C'est aussi l'année de sortie de Windows 95 qui a eu des répercussions majeures dans le domaine de l'informatique. Apple qui était en train de revenir au premier plan à vu sa progression stoppée. Plusieurs éditeurs de logiciels ont disparu. Peu à peu le logiciel Word prend le pas sur WordPerfect, un succès mondial, parce qu'il exploite l'interface graphique contrairement à son concurrent. Les autres logiciels bureautiques, Excel vis à vis de Lotus, Powerpoint feront de même face à leur concurrents grâce aux méthodes marketing de la firme et la notoriété du système d'exploitation.
Les logiciels bureautiques forment depuis l'essentiel des revenus de Microsoft.

En 1997, Microsoft passe un accord avec Apple pour mettre fin au litige entre les deux firmes concernant l'interface graphique Windows et le code de QuickTime. Microsoft investit 150 millions de dollars dans l'entreprise en difficulté (ce n'est qu'un versement initial). Internet Explorer devient le navigateur des Mac et Office est entièrement porté sur Mac. Steve Jobs prend alors la direction. Quinze ans après les revenus d'Apple surpassent ceux de Microsoft.

En août 2001, XP prend la suite de Windows 98 et Me. Fondé sur la base du système serveur NT et l'interface de 98, il convient à l'entreprise comme au particulier. Il est toujours largement utilisé en 2011.

Logo de Microsoft

En 2001 encore Microsoft s'attaque au marché des consoles avec la XBox. Il faudra des années avant qu'elle ne devienne rentable. La XBox 360 apparaît en 2005 et connaît un grand succès.

Windows Vista sort en 2006. Microsoft reconnaîtra plus tard qu'il était mal conçu, lorsqu'il est remplacé par Seven en 2009.

La saga du rachat de Yahoo! par Microsoft fait les titres des années 2008 et 2009. Cela se conclut par un échec, un nouveau moteur de recherche, Bing, lequel prend la place de celui de Yahoo!

L'interface par gestes Kinect, qui équipe les XBox en 2010, plus tard Windows, obtient un immense succès.

En 2010, Windows Phone 7 offre toutes les fonctionnalités pour faire fonctionner un smartphone moderne. L'accord avec Nokia en 2011 lui offre une large base d'utilisateurs.

En 2013, Windows 8 démontre que la règle "un bon Windows alterne avec un échec" s'applique toujours. Privilégiant l'écran tactile alors que la très grande majorité des utilisateurs utilisent le clavier, l'OS a un faible taux d'adoption.

Evolution de la firme

2010 : Ouverture à l'open source

La position de Microsoft vis à vis de l'open source à changé depuis 2008. La raison en est le cloud et le déplacement de l'activité vers les services. Microsoft vend ses services, sur Azure et avec Office365. Dans le premier cas elle utilise deux logiciels open source, Node.js et Hadoop et puisqu'elle gagne de l'argent de cette façon, et que les entreprise n'achètent plus de logiciels sur cette plateforme, l'open source devient acceptable pour la firme.
Elle a même en 2010 certifié pour Windows un CMS écrit en PHP, SilverStripe. Elle a contribué au CMS Joomla, pour l'utiliser sur serveur Windows ce qui va encore dans le même sens. Son propre CMS open source pour sur .NET, Oxite, créé en 2008, est tombé dans l'oubli et remplacé par Orchard.

2011: Elle adopte les standards

En mars 2011, Internet Explorer 9 est disponible et c'est un changement radical: il reprend les principaux standards du Web: HTML 5, CSS 3 et induit un retrait des technologies propriétaires comme Silverlight.
Microsoft présente aussi Windows 8, un concept innovateur quand à l'interface, pour la première fois depuis Windows 95. Il doit aussi fonctionner sur tablettes.
Elle s'allie à Nokia pour équiper les mobiles de Windows Phone 7.
Elle présente son nouvel écosystème qui n'est plus basé sur l'ordinateur de bureau mais qui inclut aussi tablettes et mobiles et même la console XBox. Les mêmes applications fonctionneront sur tous les appareils.
Comme elle a toujours su la faire, la firme s'adapte à l'évolution du monde.

Concurrent Microsoft Résultat
Mac OS Windows Succès
NetScape Internet Explorer Succès
Word Perfect Word Succès
Lotus Excel Succès
Google Search Bing Echec
Java .NET/C# Succès
Borland Visual Studio Succès
Flash Silverlight Echec
iPhone/iOS Nokia/Windows Phone Echec
iPad Surface Succès
Nintendo XBox Succès
GitHub CodePlex Echec
  Popfly Echec
Microsoft contre les concurrents

2012: Microsoft se tourne vers le hardware

En lançant la tablette Surface, un produit innovant qui peut trouver son marché, Microsoft entre en compétition avec ses partenaires habituels, les fabricants qui utilisent Windows. Et elle sait que cela n'est pas sans risque, cependant il semble que ce soit la nouvelle orientation de la firme, qui copie ainsi le modèle économique d'Apple.

Et dans le rapport 10-K qui s'adresse à la SEC et décrit les orientations de la firme, il est clairement annoncé que Microsoft à l'intention de poursuivre dans cette voie et de fabriquer maintenant le matériel pour son OS.

Nous allons continuer à invester dans de nouveaux logiciels et produits matériels, services, et technologies, comme la ligne d'appareils Surface conçus et fabriqués par Microsoft.

2014: Nouvelle direction dans les deux sens du terme

La firme a changé de CEO et le nouveau CEO, Satya Nadella, annonce une changement de direction (autre que celle le changement de management). C'est le but d'un memo aux employés le 14 juillet. Mais ce memo reste obscur quand à la direction stratégique que veut prendre le groupe.
Les développeurs ont toutefois déjà constaté dans leur domaine un peu d'ouverture avec la mise en open source de la plateforme C# ce qui favorisera son utilisation sur d'autres système que Windows.

En juillet 2014, la firme annonce un vaste plan de restructuration et 18000 licenciements, les deux tiers dans la branche Nokia, le reste pour se moderniser et rester compétitive. Ce qui a longtemps réussi à Microsoft, c'est cette méthode: laisser les startup expérimenter de nouveaux produits, attendre que le succès arrive, puis lancer sa propre version, soutenue par ses énormes moyens financiers. Cela a donné Word, Excel, Powerpoint, Windows Server, et de nombreux autres succès. Mais cela a cessé de fonctionner face à Apple et Google: une fois leurs produits lancés, Microsoft se trouve définitivement distancée. La restructuration a pour but de la rendre plus réactive et plus innovative.

En septembre 2014, elle rachète Minecraft, un jeu en gros pixels carrés, qu'adorent tous les gamins du monde. Elle pourrait augmenter un peu l'audience en portant le jeu sur Windows pour mobiles.

En novembre 2014 est rend .NET open source et disponible sur Linux et Mac OS et fournit une version gratuite de Visual Studio. Cela confirme la nouvelle tendance ou elle cherche des revenus sur les services et les matériels et moins sur les logiciels.

2015: Ouverture et concentration

En 2015, Microsoft multiplie les signes d'ouverture, montrant qu'elle est devenue une entreprise totalement différente. .NET est disponible sur tous les systèmes, et elle propose même un éditeur de code très évolué, Visual Studio Code, sur Windows, Linux et Mac. Visual Studio est aussi disponible gratuitement.

En juin 2015, la firme a vendu son service de cartographie à Uber et son service de publicité en ligne à AOL, afin de se concentrer sur ses activités essentielles.

2016: Microsoft adopte Linux!

Depuis 2015, Microsoft compte plus sur le cloud et sur Azure pour faire du profit. Et moins sur Windows auquel elle veut donner le modèle Apple avec la plateforme UWP.
Sur Azure les utilisateur veulent utiliser Linux, donc Microsoft passe à Linux. Après .NET Core devenu open source et multi-plateformes, c'est SQL Server qui fonctionne sur Linux et vient concurrencer Oracle (pour le coût aussi). D'ailleurs Microsoft propose d'aider les entreprises dans la migration d'Oracle à SQL Server.

2018: Virage open source

Microsoft rachète GitHub et devient le premier hébergeur de projets open source au Monde.
En octobre 2018, elle rejoint l'OIN et met 60000 brevet concernant Linux et Android en libre accès. Elle devient ainsi protecteur de Linux!

Guerre contre Google

microsoft vs google

Jusqu'en 2010, Microsoft était l'empire qui faisait face à l'anarchie de multiples compétiteurs, par exemple les différentes versions de Linux. Puis est apparu face à lui un autre empire aux volontés expansionistes plus grandes encore: Google.

L'ennemi commun à tous les acteurs du Web, c'est Google, ce qui a conduit Microsoft, Apple et RIM à former un consortium pour l'achat des brevets sur les mobiles de Nortel que Google voulait acquérir.

Microsoft mène une guerre contre Google sur plusieurs fronts:

Notons bien que Microsoft est sur la défensive face au moteur qui se développe dans tous les domaines de l'informatique et elle doit se renouveller pour assurer son avenir.

Ressources

Comparaison du dernier trimestre 2015 avec le dernier trimestre 2014 (Source Microsoft).

En $
4/2015
4/2014
Différence
Global
23.8 milliards
26
-10%
Business
6.7 milliards
6.8
-2%
Cloud
6.3 milliards
6.2
+5%
Personnel
12.7 milliards
13.4
-5%
 
Office
-14%
Office 365
+70%
Azure
+12%
Lumia
5.5 millions d'unités
10.5 millions
-50%
Mobiles basiques
22.5 millions d'unités
39.7 millions
-56%
Surfaces
1.3 milliards
1.06 milliard
+22%
Windows
-8%
Xbox & jeux
+5%
Bing et publicité
+17%
  • Business: Office, Exchange, Sharepoint, Skype, Dynamics.
  • Cloud: Azure, Windows Server, SQL Server, Visual Studio, services aux entreprises.
  • Personnel: Windows, Mobiles, Xbox, Bing.

Une partie des baisses de revenus sont à imputer au cours du dollars, puisque les revenus à l'étranger sont convertis en une somme plus faible ou leur prix augmente.

Les sites de Microsoft
  • Skype. Acheté en mai 2011 pour 8,5 milliards de dollars, ce service de voix par Internet vous dispense de numéro de téléphone. Cela va du service gratuit pour un nombre d'appels illimité, entre utilisateurs du service à l'offre à 15 € par mois avec vidéo conférence pour appeller tous les numéros fixes.
    Le service est utilisé par Facebook pour le chat en vidéo.
  • Minecraft.net. Jeu appartenant à Microsoft après le rachat de Mojang.com en septembre 2014 pour 2.5 milliards de dollars.
  • Xamarin. Racheté en février 2016, c'est la compagnie qui produit Mono, version Linux de .NET et permet des applications C# sur Android et iOS.
  • So.cl, que l'on prononce "social". Réseau social mis en ligne en mai 2012 sans aucune annonce. Il commence comme un site pour étudiants, ce qu'était Facebook à ses débuts. Google a le sien, Microsoft lance une version plus modeste.
  • XBox. Dédié à la console.
  • Cut the rope. Jeu.

Première Partie: Bill Gates, origine de Microsoft.

Troisième Partie: Bill Gates, les secrets de Microsoft.