Eviter la dégénérescence maculaire et la baisse de la vision

Par l'alimentation principalement et aussi le mode de vie, on peut conserver une bonne vision avec l'âge.

La dégénerescence maculaire est une altération de la vision qui vient avec l'âge, souvent à partir de 50 ans. Tout le monde n'en subit pas également les effets.
Physiquement elle se traduit par des lésions du centre de la rétine, la macula.

L'oeil humain et son anatomie

Mais on ne doit pas confondre cette maladie avec d'autres phénomènes de baisse de la vision, qui surviennent inéluctablement avec l'âge.

Si on a de plus en plus de mal à lire les petits caractères, c'est une forme de presbytie provenant du manque d'élasticité du cristallin, la lentille naturelle de l'oeil humain derrière l'iris.

Si on distingue de moins en moins bien les constrastes et si l'on est ébloui facilement, c'est une cataracte. Le cristallin devient opaque. Cela concerne surtout les personnes âgées.

Si le champ visuel se réduit, c'est un glaucome, dû a une hypertension dans l'oeil. C'est quelque chose que les oculistes testent à chaque visite et que l'on peut traiter.

Si une tâche noire apparaît au centre de l'oeil, c'est une DMLA. Dans son état le plus grave elle se manifeste par un champ de vision réduit, sinon la vue baisse simplement et la vision peut être déformée.

La DMLA et sa prévention

Certains facteurs peuvent aggraver ce phénomène, outre le vieillissement et l'hérédité: la tabac, l'hypertension, l'exposition au soleil sans lunettes de qualité, l'obésité.

En outre, et on ne le savait pas jusqu'à une époque récente, l'aspirine lorsqu'elle est consommée régulièrement, est aussi un facteur favorisant le DMLA. Une étude menée en 2012 a faire apparaître un lien de corrélation très fort. Il faut donc la remplacer par du paracétamol si on le peut, ou la compenser par une alimentation appropriée.

Car il existe des aliments qui aident à combattre ce mal. La citrouille (ou le potiron) contiennent deux molécules, la lutéine et la zéaxanthine qui se concentrent dans la rétine et créent un filtre contre le rayonnement solaire et ainsi protègent les yeux de ses effets destructifs notamment la DMLA.
On trouve aussi ces molécules dans le jaune d'oeuf, le kaki, et dans les légumes jaunes ou oranges comme le maïs, la carotte. Le poivron jaune est aussi une bonne source de zéaxanthine contrairement au rouge (qui contient beaucoup de betacarotène) et au vert.
L'orange en contient aussi mais en moindre quantité. La laitue du fait qu'on la consomme crue en contient autant que les épinards une fois cuits, car la zéaxanthine se dégrade à la cuisson.

Les autres vitamines qui aident à combattre la DMLA sont les vitamines C, E, la beta-carotène, et un minéral, le zinc. On trouve de la vitamine C dans les fruits, la vitamine E dans les aliments complets, la dernière dans les carottes et la citrouille. Les fruits de mer quand à eux apportent du zinc.

La vitamine A se nomme aussi rétinol et ce n'est pas un hasard. Elle est en effet indispensable pour conserver une bonne vision indépendamment de l'âge. La carence peut provoquer la cécité entre autres maux. On trouve de la vitamine A en quantité dans l'huile de foie de poisson (à ne pas consommer régulièrement), et dans le foie ou le jaune d'oeuf. On a aussi un apport dans la carotte, les fruits jaunes, l'oseille. Donc plus ou moins les mêmes aliments que ceux qui préviennent la DMLA.