Délires d'architectes

Des bâtiments qui paraissent vicieux ou ridicules quand on les voit d'en-haut, c'est plus courant qu'on ne le croit.

Un petit tour du monde des ces édifices particuliers montrant qu'on ne peut faire confiance au sérieux de personne, même pas pour réaliser un projet coûtant des dizaines de millions...

CHINE - L'université de la conservation de l'eau

L'architecte doit avoir une mauvaise opinion sur l'enseignement qui est prodigué en Chine. Son bâtiment destiné à héberger une université ressemble fortement à un ensemble cuvette de WC et réservoir.

Chine université en forme de WC

Après la publicité que cet édifice et quelques autres du même genre ont eu sur le Web, la Chine a depuis interdit les immeubles top figuratifs.

CANADA - Health Centre dans la ville de Newmarket.

On accède à l'édifice au 200 Eagle Street. Non seulement l'architecte s'est amusé à donné à cet ensemble immobilier une forme humanoïde quand on le voit de dessus, mais il n'a même négligé aucun détail anatomique. On peut dire que cet immeuble est du sexe masculin.

USA bâtiment humanoïde

Ce bâtiment a été construit en 1951, il ne faisait rire que les aviateurs, mais depuis, Internet et les sites de cartographie sont apparus et on ne regarde plus l'architecte du même oeil...

USA, ville de Dixon dans l'Illinois.

Ici aussi on a eu le sens du détail, la Christian Science Church se trouve dans la Highland Avenue. On ne sait pas si c'est une commande spéciale de l'église ou si l'architecte s'est moqué d'eux, mais vu d'en haut, ce que le bâtiment représente est sans ambiguité.

Eglise en forme de pénis, USA

Quand on a interrogé les responsables de l'Eglise à ce sujet, ils ont répondu qu'elle n'était pas faite pour être vue d'en haut. Ouais, gros vicieux!

POLOGNE à Sofot

Ce n'est pas un produit de Photoshop, cette maison est bien réelle, on passe devant dans la rue Bohaterów-Monte-Cassino à Sofot, en Pologne.

Maison saoûle en Pologne

Elle fait partie d'un centre commercial, et quand à la raison pour laquelle est a été construite ainsi, il faudra demander aux architectes Szotyński et Zaleski, quand ils auront déssoûlé.