Morts en vidéos

Assassinat, accident, la vidéo de leur dernier moment.

Camorra

Assassinat à Naples sous l’oeil de la caméra de surveillance…

Le meurtre en Italie du gérant d’une boutique de jeux électroniques, par un exécuteur de la mafia, a été filmé par une caméra de surveillance.

Celui-ci entre dans la boutique et ressort pour pouvoir surprendre le boutiquier et le tuer en arrivant par derrière. Il l’achève de plusieurs balles qui ne lui laissent aucune chance. Cela s’est passé le 11 mai 2009.

En fait les autorités disent qu’elles n’ont publié la vidéo qu’en désespoir de cause, ne parvenant pas à retrouver le tueur.

Il semble que cela ait eu un résultat et qu’il ait été maintenant identifié. Il s’agit d’un comorien nommé Constanzo Apice.

La victime est Mario Bacioterracino, que les média présentent comme le chef de la Camorra, la mafia de Naples.

Url à partager: http://youtu.be/xm3CrP6Fo0o

Aloha oe, morte à cause d'une vidéo!

Une vidéo « porno », (on pourra en juger par soi-même ci-dessous) est la cause de l’arrestation de Hyon Song-Wol, l’ex petite amie du dictateur Nord-Coréen.

Voici la vidéo, qui est une adaptation de Aloha-oe, par trois chanteuses dont Hyon Song-Wol. C’est un chant Hawaïn classique, qui a eu de nombreuses adaptations, dont une par Elvis Presley. Celle-ci est rythmée et entraînante, il y a sûrement d’autres chanteurs qui méritaient plus le sort infligé à Song-Wol.

Aloha oe

Cette vidéo a été jugée pornographique par le régime de Corée, mais on se doute qu’il y a d’autres raisons derrière cette arrestation. En septembre 2013, Hyon Song-Wol, alors âgée de 28 ans, les deux autres chanteuses, et d’autres, soit une vingtaine de chanteurs et danseurs en tout, ont été exécutées à la mitrailleuse par un peloton. Leurs familles et amis ont dû assister à l’exécution et ont ensuite été envoyés en camp de concentration selon la méthode habituelle du régime.

La femme actuelle du dictateur, Ri Sol-Ju, a fait partie du même groupe de chanteurs et on évoque une vengeance personnelle comme hypothèse du meurtre, à coté de la thèse politique. Bien que mariée à un officier de l’armée coréenne, on pense que la chanteuse avait toujours des relations avec le dirigeant, d’où la jalousie de sa femme.

Autorisation pour un assassinat

Cette vidéo fournie par Wikileaks montre l’attaque de civils par un hélicoptère américain dans les rues de Bagdad. Il semble que ce qu’il appellent des « weapons » (armes) soient les appareils photos avec objectifs de deux employés de l’agence Reuters.

A partir de la minute 9 de la vidéo, les tireurs dans l’hélicoptère voient une voiture de secouristes qui vient emporter les blessés.
Ils demandent l’ordre de tirer à la mitrailleuse et l’obtiennent. Dans le véhicule se trouvait un enfant visible à l’avant.

La fusillade qui s’est déroulée en 2007 a fait douze morts. Deux enfants dans la voiture, des civils et les deux reporters de l’agence Reuters.

La vidéo a été fournié par Bradley Manning, analyste dans les services secrets de l’armée américaine. Il a été arrêté le 26 mai 2010 à Bagdad où il se trouvait stationné.
Il a reconnu dans une conversation téléphonique avec un informaticien, Adrian Lamo, qui l’a dénoncé pour se faire de la publicité, avoir divulgué la vidéo ci-dessus, une autre vidéo sur l’attaque de Garani (Afghanistan) ou de nombreux civils ont été tués, ainsi que de nombreux autres documents classés confidentiels.
Il avait des difficultés avec ses supérieurs qui l’avaient isolé et voulaient lui faire quitter l’armée. En fait il s’efforçait de divulguer autant d’informations secrètes qu’il pouvait obtenir. Pour passer les documents il les a enregistrés sur un CD avec pour label Lady Gaga, que les autorités n’ont pas examiné de près.

De façon inattendue Manning est par la suite devenu une femme et se fait appeler Chelsea!

Neda Agha-Soltan, étudiante à Téhéran

Ce n’était pas une militante, mais les résultats truqués de l’élection du président iranien l’ont mise en colère et elle a rejoint les manifestations. Elle voulait juste que son vote soit compté, rien d’autre. Ses amis voulaient l’en dissuader.

Le 21 juin 2009, à Téhéran  une manifestante reçoit une balle dans le coeur, elle meurt dans les bras de son professeur de musique qui lui criait:

« Neda n’aie pas peur. Neda n’aie pas peur. Reste avec moi. Reste avec moi ».

Mais la balle, tirée de près dans la poitrine alors qu’elle descendait de voiture, par un Basidji, un membre des milices islamique en civil, a explosé et le coeur, touché, s’est arrêté alors que du sang lui coulait de la bouche et du nez. Les derniers mots qu’elle a prononcé en perdant conscience étaient:

« Je brûle, Je brûle. »

Pour faire parvenir son message au monde, le témoin qui a pris la vidéo à dû accomplir un parcours médiatique compliqué.
Il a envoyé la vidéo par email à un ami qui l’a transmise à différents journaux, à des relations en Europe avec ce message:

« S’il vous plaît, faites le connaître au monde. »

La vidéo a pu été diffusée sur CNN, reprise sur Youtubes, sur tous les média. Neda Agha-Soltan est alors devenue une icône de la résistance au régime des ayatolahs. Les autorités ont demandé à ses parents d’enlever le bandeau noir sur leur maison pour qu’il ne devienne pas un lieu de pélerinage.

Elle était née à Téhéran en 1982, deuxième d’une famille de trois enfants. Son père est un modeste salarié. Elle étudie la philosophie Islamique à l’université Azad de Téhéran, puis se tourne vers le tourisme. Elle étudie le turc et prend des leçons pour devenir guide touristique. Elle a visité la Thaïlande, Dubaï et la Turquie. Elle aimait chanter et jouer du piano.

Son professeur de musique qui assistait à sa mort disait:

« C’était une personne pleine de joie. Elle était un rayon de lumière. Je suis si désolé. J’avais tant d’espoirs pour cette femme… »

Les funérailles publiques ont été interdites par les autorités. Neda Agha-Soltan a été conduite par sa famille au cimetière Behesht Zahra samedi après-midi, ou elle reposera pour l’éternité.

Source Times Online.

Vidéo: La police iranienne écrase délibéremment des manifestants. Cela se passe en décembre 2009. (Personne sensibles, ne pas regarder).

Ray Mancini contre Koo Duk

Mancini est le fils d’un boxeur américain qui avait du renoncer à une carrière prometteuse à cause des blessures reçues durant la seconde guerre mondiale.
Il a remporté la plupart de ses combats, est devenu champion du monde des poids légers en 1982.

Koo Duk est le fils d’une famille pauvre du Corée du Sud. Selon  le film « Champion » qui raconte à sa vie, on le surnommait Koo le chien quand il était petit, et sa mère passait d’un amant à l’autre après la mort de son père survenue lorsqu’il  avait deux ans. Il a remporté 17 de ses vingt combats dont 8 par KO. Devenu champion du Pacifique, il affronte Mancini pour le titre mondial le 13 novembre 1982.

Koo Duk écrit sur la lampe de son hôtel à Las Vegas où se situe la rencontre: Live or die. Vivre ou mourir. Il exprime a sa fiancée avant son départ le sentiment qu’un des deux adversaires ne survivra pas à ce match.

Le combat a été égal et acharné. L’arcade de Mancini était éclatée et ses lèvres avaient doublé de volume, on le voit sur la vidéo. Il songe un moment à abandonner.

Cependant, Duk, n’avait jamais disputé de combat en plus de 12 rounds. Au treizième, il semblait exténué, sans répondant et Mancini enchaînait les coups, dont une série de 39 coups d’affilée!

Au 14ème round, Mancini atteint Duk d’une droite puis alors que Duk tombe en arrière, lui en assène une autre.
Duk tombe sur l’attache d’une corde.  Il tente de se relever mais l’arbitre annonce un KO technique et la fin du match.

C’est la joie dans le clan Mancini, mais quand on apprend la mort de Koo Duk après quatre jours de coma, le boxeur se sent responsable et est totalement abattu.
Après avoir assisté aux funérailles de Duk en Corée du Sud, il entre dans une période de dépression, il reprendra sa carrière, mais restera hanté par le souvenir de la mort de son adversaire. Il deviendra cinéaste.

La mère de Duk avait fait le voyage de Corée à Las Vegas pour voir fils à l’hôpital. Elle se suicidera quatre mois après en avalant une bouteille de pesticide.
L’arbitre du match Richard Green se suicidera l’année suivante, il se reprochait de ne pas avoir arrêté le match plus tôt.

Vidéo du match:

Boxeur mort en direct

Ce match eu des conséquences. Les  fédérations de boxe ont limité le nombre de rounds à 12 dans les années qui ont suivi. Des tests médicaux plus approfondis ont été instaurés.

Ultime appel

Retranscription d’un appel au 911, le service des urgences américain, par les occupants d’une Toyota dont l’accélérateur est bloqué. Les passagers, une famille de quatre personnes, seront tués lorsqu’ils atteindront l’intersection.

Traduction de la voix:

– Nous sommes dans une Lexus.
– Nous allons vers le nord sur la 125.
– Et notre accélérateur est bloqué.
– Nous sommes sur la 125 et nous sommes dans…
– Nous allons passer, euh… Où allons nous passer?
– Nous allons à 120 (miles par heure, environ 200 km/h!) Mission Gorge (le lieu).  Nous sommes en difficulté – nous ne pouvons – il n’y a plus de freins.
– Fin de l’autoroute dans moins d’un demi-mile. (800 mètres).
– Nous approchons de l’intersection, nous approchons de l’intersection,
– Tenez bon les gars, priez. Priez. Oh zut il y a…
– Oh! Oh! Oh!

L’opérateur: allo! allo!

Plus de réponse, la voiture s’est écrasée dans le décor à 200 km/h et les occupants sont morts.

Accidents de la route

Quelques vidéos d’accidents de la route.

L’automobiliste s’enfuit

Un automobiliste dont la conduite était pour le moins hasardeuse écrase un vieillard et disparait aussitôt. Cela a été filmé par une caméra de surveillance, mais le véhicule ne peut être identifié aussi la police à t’elle lancé un appel à témoins.
Cela s’est passé à Hartford dans le Connecticut aux USA.

Un accident si prévisible

Deux automobilistes sont si choqués de la façon dont conduit une femme qu’ils décident de la suivre et mettent leur caméra en marche. Ils se demandent comment elle peut éviter l’accident…
Mais quelques minutes après, c’est exactement ce qui se passe, elle dépasse un véhicule à l’arrêt sans la moindre visibilité et fauche un piéton. Pire encore, elle continue comme si rien ne s’était passé. Un des deux suiveurs descend pour prêter assistance à la victime tandis que l’autre poursuit la fuyarde. Il la bloque plus loin… « Quel accident? Je ne sais pas de quoi vous voulez parler dit-elle ».
Elle sera condamnée par la justice.

Accident de moto

Il n’y a pas de blessé grave cette fois. Ce qu’il ne faut pas faire en voiture: tourner sans prévenir. Ce qu’il faut faire en moto: regarder devant soi.

Un automobiliste percute et s’enfuit… mais

On le sentait venir, un cycliste sur une route rapide, et une voiture noire dont le conducteur semble un peu excité. Il percute le pilote et immédiatement, veut filer.

On ne sait pourquoi, le chauffeur d’autobus devant lui regardait dans son rétroviseur et lui bloque la route, suivi par un autre automobiliste qui l’empêche de reculer. Voir en fin de vidéo l’état du vélo!

Virage à risque.
Une caméra de surveillance filme les accidents à répétition dans un virage.

Accident de rallye.
La foule a tort de se masser en bout de virage.